AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Histoire Annexe

Aller en bas 
AuteurMessage
Ilrin E'len
Seigneur Daraco
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 16/08/2006

MessageSujet: Histoire Annexe   Mer 30 Aoû - 20:12

Chap. 1 Le récit

Rudy maudit sa mère encore une fois. Quel toupet avait elle de l’obliger a se rendre chez le l’apothicaire du village sous un temps pareil alors qu’il savait très bien qu’elle simulait comme toujours.
Il du passer par la plage, la route étant trop dangereuse par un temps pareil. Il n’était qu’a mi chemin, se plaignant du temps lorsqu’il remarqua que quelque chose s’était échoué un peu au loin. Rudy décida de s’y dirige mais d’un pas prudent, cela pouvait être l’appât de brigands, très présents dans la région ; de plus il faisait une cible facile.
La chance devait jouer pour lui, rien n’a l’horizon a part une épave a moitié pourrie. Il décida quand même d’y jette un coup d’œil et ne le regratta pas : Il sortit un vieux coffre lui aussi a moitié pourri mais pesant son poids. Il décida de le ramener directement a la maison .Son désir ardent de l’ouvrir lui fit oublier la raison de son départ de la maison.

-Rudy, ou est tu ?
-La m’man
-Tu a le remède que je t’avais d’mandé ?
-Euh l’apothicaire n’était pas la.
-Dis plutôt que tu n’y es pas allé….
Sur ces mots, Rudy s’enferma dans la grange ou il dormait, sa famille possédait une petite ferme à coté de la ville de Viaduc, une bourgade du continent ouest un peu au nord. Ses parents désiraient qu’il reprenne en main la ferme a leur mort mais Rudy avait une tout autre idée de son avenir et étudié en secret auprès du maître d’école pour devenir plus tard lui aussi un érudit.
Il ouvrit donc le coffre. Quelle ne fut pas sa déception lorsqu’il découvrit qu’il n’était en faite remplie que de livres moisies bien que les pages soient restées lisibles.
-Rudy AAAA TABLE
Il laissa le coffre tel quel et alla descendre, ces livres lui permettraient au moins de s’entraîner a la lecture.
Peu aprilin e repas il prit le 1er livre de la pile et le commença.

28 Drome 1111

Mon nom est Risterloy Van Dermont, je fus en mon temps un grand navigateur ; Ma femme Gamina et mon fils Tolède (Un dessin avait été dessiné sur la page d’a coté, Rudy imaginait que l’auteur du journal lui-même avait fait les nombreux dessins illustrant ses récits) nous vivions heureux a la capital du royaume, mes aventures nous rendaient riche, et pourtant un vide en moi me faisait souffrir.
J’avais oui dire d’une terre à l’ouest de nos 2 continents connus, certes les témoins etaient des marins ivrognes ou de nombreux capitaines en faillite prête à tout pour se renflouer.. Mais moi j’avais la conviction que c’était vrai, j’ai du m’endetter pour pouvoir financer une telle expédition, nous étions 3 navire, Le ‘Ranger’, l’Hirondelle’, et le ‘Délivrance’ mon navire personnel. Faute d’argent pour payer ma maison, j’ai du faire embarquer discrètement ma famille sur le navire. Nous partîmes donc ce

28 Drome, le temps était clair et parfait, malgré toute ma femme n’a pas cessé de me dire que tout finira mal, certains marins disent que les femmes portent malheur, je commence à les croire.

29 Drome

Je profite du peu de temps qui me reste pour signaler que le temps reste calme, même si ma femme divague encore, je possède pour ma par un bon espoir de réussite.

5 Migadi

Je n’ai pas eu le temps de remplir ces pages pendant près d’une semaine et demi, je suis trop occupé par le bon déroulement de l’expédition, mon fils est malade et je crains pour sa santé ; si jamais cela se dégrade trop je rentrerais aussitôt pour le port le plus proche.
Je note aussi que le temps s’est considérablement gâché, 2 nuits sur 3 le convoi essuie une tempête, la morale des hommes est au plus bas.

8 Migadi

Le destin s’abat sur moi, mon fils est mort dans la nuit du 6 au 7, ma femme ne me parle plus et passe son temps a pleurer dans notre cabine, mes espoirs considérant l’expédition se sont envolés, nous avons épuisé nos réserves, je ne pensais pas que cela durerait si longtemps.
La mutinerie se fait sentir.

10 Migadi, j’écris ceci depuis un canot de sauvetage, mes hommes se sont rebelles, ils m’ont laissé seul sans nourriture sur ce canot avec une dague au cas où je voulais finir mes jours. Ils ont gardé ma femme sur le bateau, je ne lui perdis pas un meilleur sort que moi, je laisse ici l’avancée de mon journal pour affronter ce sort funeste.

6 Bladur

J’écris cet extrait bien après les événements, 6 jours après cette infamie …alors que j’étais a moitié mort, j’aperçus la terre, ce ne fut pas une hallucination
C’était bien le continent que je cherchais qui s’ofrait a moi. Je m’étonnais de ne voir personne sur la plage, mais ne me laissa pas impressionné, je fis un rapide campement et parti cherchait a manger.

23 Bladur

Alors que je poursuis ma vie en solitaire je me sens épier et je sens une présence humaine dans les environs. J’ai enfin pu chasser quelque chose aujourd’hui, mes prototypes d’arc sont fins prêts.

30 Bladur

Ca y’est j’ai enfin eu un contact avec les autochtones de ce continent, il ressemble aux hommes lézards de nos continents mais sans le coté machiavélique. J’ai pu leur apprendre ma langue en 2 jours, ce qui indique qu’ils sot fors intelligents.

1 Mayo 1121

Je reprends ce journal 10 ans après mon arrivée, il faut dire que mon désir de rentrer chez moi est de plus en plus pressant. Mon ami Kiashec a pu me construire un bateau assez grand pour entreprendre le voyage, il faut dire que les habitants d’ici ne possèdent que des Canoë, car ils ne vont pas au grand large. Je pars donc demain.

3 Mayo

Tout se passe bien, je n’ai aucun problème, j’ai la ferme intention de montrer ma découverte au monde, pour plus de surete j’ai bien mis mon journal dans un coffre hermétique.

6Mayo
J’aperçois au loin une tempête approchée. Je risque de ne plus pouvoir réécrire quelque chose avant longtemps.



Le journal s’arrêtait la, Rudy était énervé de ne pas savoir la vie qu’a passé cet explorateur pendant les 10 ans ou il était sur l’île. Mais ce qui taraudait le plus le gamin était de savoir si l’histoire était vraie ou non. Enfin bon, il était déjà bien tard et sa mère lui demandera bientôt d’aller se coucher.
Rudy laissa le livre dans la coffre qu’il rangea dans un coin de la grange puis s’endormit.




(En cours)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Histoire Annexe
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» Le Foot en LR une longue histoire : aujourd hui l AS BEZIERS
» [RP] Histoire d'un joyeux brigand
» L''histoire de la baguette Rhon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: NeverWinter Nights 2 :: Forum Roleplay-
Sauter vers: